Le haricot mungo : c’est quoi et comment le cuisiner ?

Publié le : 21 février 202416 mins de lecture

Le haricot mungo, également connu sous le nom de « soja vert » ou « pois mungo », est une légumineuse largement cultivée et consommée dans de nombreuses cuisines à travers le monde. Originaire d’Asie, cette petite graine verte est appréciée pour sa richesse en nutriments et sa polyvalence culinaire. Mais qu’est-ce que le haricot mungo exactement, et comment peut-on le cuisiner pour en tirer le meilleur parti ? Dans cet article, nous explorerons les caractéristiques de cette légumineuse, ses bienfaits pour la santé, ainsi que des conseils et des recettes pour l’incorporer facilement dans votre alimentation quotidienne. Que vous soyez un amateur de cuisine asiatique ou simplement curieux de découvrir de nouveaux ingrédients sains et délicieux, plongeons dans le monde fascinant du haricot mungo et de ses multiples possibilités culinaires.

Le haricot mungo : histoire et origines

Le haricot mungo, également connu sous le nom de Vigna radiata, est une légumineuse originaire de l’Inde. Son histoire remonte à des milliers d’années, où il était cultivé en Asie du Sud pour sa valeur nutritionnelle et ses propriétés médicinales.Le haricot mungo : histoire et origines

Les premières traces de haricots mungo remontent à environ 4 000 ans en Inde, où il était cultivé pour sa haute teneur en protéines, en fibres et en divers nutriments essentiels. Il est souvent utilisé dans la cuisine indienne, chinoise, coréenne, japonaise et d’autres cuisines asiatiques. En Inde, il est notamment utilisé dans la préparation de dal, un plat traditionnel à base de lentilles ou de haricots.

Le haricot mungo est également apprécié pour sa capacité à améliorer la santé digestive et à aider à la détoxification du corps. En médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique, il est considéré comme un aliment bénéfique pour le système digestif, aidant à éliminer les toxines du corps et à favoriser le bien-être général.

Du point de vue botanique, le haricot mungo est une plante annuelle qui pousse principalement dans les climats chauds et humides. Il appartient à la famille des Fabaceae et est cultivé pour ses graines, qui sont récoltées et consommées fraîches ou séchées.

En plus de ses utilisations culinaires, le haricot mungo est également utilisé dans l’agriculture comme plante de couverture pour améliorer la fertilité du sol et contrôler les mauvaises herbes. Ses feuilles peuvent être utilisées comme fourrage pour le bétail.

En résumé, le haricot mungo est une légumineuse ancienne avec une histoire riche et des origines en Inde. Il est apprécié pour sa valeur nutritionnelle, ses propriétés médicinales et sa polyvalence culinaire, et il continue d’être largement utilisé dans de nombreuses cuisines du monde entier.

Le haricot mungo et le soja : pourquoi les confond-on, quelles sont les différences ?

Bien que le haricot mungo et le soja soient tous deux des légumineuses largement utilisées dans la cuisine asiatique, ils présentent des différences distinctes. Voici pourquoi ils sont parfois confondus et quelles sont leurs principales différences :

  1. Apparence :
    • Le haricot mungo, également connu sous le nom de haricot vert, est de couleur verte et a une forme ovale. Il est plus petit que le soja.
    • Le soja, quant à lui, est plus gros et de forme plus arrondie. Il peut être de couleur jaune, verte ou brune selon la variété.
  2. Utilisations culinaires :
    • Les deux légumineuses sont utilisées dans de nombreuses cuisines asiatiques, mais souvent pour des plats différents. Par exemple, les haricots mungo sont utilisés dans les plats tels que le curry de lentilles ou les soupes, tandis que le soja est utilisé pour faire du lait de soja, du tofu, du tempeh et d’autres produits à base de soja.
  3. Composition nutritionnelle :
    • Bien que les deux légumineuses soient riches en protéines, le haricot mungo contient légèrement moins de protéines que le soja.
    • Le soja est connu pour sa teneur élevée en matières grasses, notamment en graisses insaturées bénéfiques pour la santé, tandis que le haricot mungo est plus faible en matières grasses.
  4. Propriétés allergènes :
    • Le soja est l’un des principaux allergènes alimentaires, alors que les allergies au haricot mungo sont moins courantes.
  5. Culture et origine :
    • Les deux légumineuses sont originaires d’Asie, mais leurs conditions de culture et leurs zones de culture principales peuvent varier. Le soja est cultivé dans de nombreuses régions du monde, y compris en Amérique du Nord et du Sud, tandis que le haricot mungo est principalement cultivé dans des régions tropicales et subtropicales d’Asie.

En résumé, bien que le haricot mungo et le soja soient tous deux des légumineuses utilisées dans la cuisine asiatique, ils ont des différences distinctes en termes d’apparence, d’utilisation culinaire, de composition nutritionnelle, de propriétés allergènes et de zones de culture principales.

Le haricot mungo : fiche nutritionnelle

Voici une fiche nutritionnelle générale pour les haricots mungo crus, basée sur une portion de 100 grammes :

  • Calories : environ 105 kcal
  • Protéines : environ 7 g
  • Glucides : environ 19 g
    • dont sucres : environ 3 g
  • Lipides : environ 0,4 g
    • dont acides gras saturés : environ 0,1 g
  • Fibres alimentaires : environ 7 g
  • Cholestérol : 0 mg
  • Sodium : 15 mg
  • Potassium : 266 mg
  • Calcium : 13 mg
  • Fer : 1,4 mg
  • Vitamine C : 4,8 mg
  • Vitamine A : 9 UI

Il convient de noter que ces valeurs peuvent varier légèrement en fonction de divers facteurs tels que le mode de culture, la variété spécifique de haricots mungo, et les méthodes de préparation. Les haricots mungo sont notamment riches en protéines, en fibres, en fer et en potassium, ce qui en fait un aliment nutritif et bénéfique pour la santé. Ils sont également faibles en gras saturés et en cholestérol, ce qui en fait un choix alimentaire sain.

Le haricot mungo : quel goût ça a ?

Le haricot mungo a un goût assez doux et légèrement sucré. Lorsqu’il est cuit, il conserve une texture tendre mais un peu ferme, ce qui le rend agréable à manger. Son goût subtil le rend polyvalent en cuisine, car il peut être utilisé dans une variété de plats salés et sucrés.

Dans les plats salés, comme les soupes, les curry, les sautés ou les salades, le haricot mungo prend souvent le goût des autres ingrédients avec lesquels il est cuisiné. Il ajoute une texture agréable et une légère saveur de noisette.

Dans les plats sucrés, les haricots mungo peuvent être transformés en pâte sucrée utilisée dans les desserts asiatiques tels que les mochis, les boules de riz gluant et les gâteaux. Dans ces desserts, le haricot mungo contribue à une texture lisse et une saveur douce.

Globalement, le haricot mungo est apprécié pour sa capacité à s’intégrer harmonieusement dans une grande variété de plats, ajoutant sa propre texture et un léger arôme tout en se mariant bien avec d’autres ingrédients.

Le haricot mungo : quelle cuisson privilégier ?

Le haricot mungo peut être préparé de différentes manières, selon les préférences culinaires et le type de plat que vous souhaitez réaliser. Voici quelques méthodes de cuisson courantes pour les haricots mungo :

  • Cuisson à l’eau bouillante : C’est la méthode la plus simple. Vous devez d’abord rincer les haricots mungo à l’eau froide pour enlever toute impureté, puis les faire tremper pendant quelques heures ou toute une nuit dans l’eau. Ensuite, égouttez-les, placez-les dans une casserole avec de l’eau fraîche et portez à ébullition. Réduisez ensuite le feu et laissez mijoter jusqu’à ce que les haricots mungo soient tendres. Le temps de cuisson peut varier, mais il faut généralement environ 30 à 45 minutes.
  • Cuisson à la vapeur : Cette méthode conserve davantage les nutriments des haricots mungo. Vous pouvez faire tremper les haricots comme décrit ci-dessus, puis les placer dans un cuiseur vapeur et les cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres, ce qui prend généralement environ 30 à 40 minutes.
  • Cuisson à la mijoteuse ou au multicuiseur : Vous pouvez également cuire les haricots mungo dans une mijoteuse ou un multicuiseur. Après les avoir trempés et égouttés, placez-les dans la mijoteuse ou le multicuiseur avec de l’eau ou du bouillon, puis réglez sur la fonction de cuisson appropriée et laissez cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres.
  • Cuisson pour les plats spécifiques : En fonction de la recette que vous préparez, vous pouvez également cuire les haricots mungo directement dans le liquide de la recette, comme dans un curry ou une soupe. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin de les faire tremper à l’avance, mais vous devrez ajuster le temps de cuisson en conséquence.

En général, le haricot mungo est cuit jusqu’à ce qu’il soit tendre mais conserve encore une certaine fermeté. Cela dépendra également de vos préférences personnelles et de la texture que vous souhaitez obtenir dans votre plat final.

Le haricot mungo : que pour les plats asiatiques ?

Bien que le haricot mungo soit souvent associé à la cuisine asiatique en raison de son utilisation répandue dans cette région du monde, il peut également être utilisé dans une variété de plats d’autres cuisines. Voici quelques façons dont le haricot mungo peut être utilisé dans des plats non asiatiques :

  • Salades : Les haricots mungo cuits peuvent être ajoutés aux salades pour ajouter de la texture et de la nutrition. Ils se marient bien avec une variété d’ingrédients, tels que les légumes frais, les herbes, les vinaigrettes et les fruits.
  • Soupes et ragoûts : Les haricots mungo peuvent être utilisés dans des soupes et des ragoûts de diverses cultures. Leur texture tendre et leur goût doux les rendent appropriés pour une large gamme de recettes, qu’elles soient occidentales ou d’autres régions du monde.
  • Purées et tartinades : Les haricots mungo peuvent être transformés en purée ou en tartinade pour une utilisation sur du pain, des craquelins ou des légumes. Vous pouvez les assaisonner avec des épices et des herbes pour créer des saveurs uniques.
  • Plats d’accompagnement : Les haricots mungo peuvent être servis comme plat d’accompagnement aux côtés de viandes, de volailles ou de poissons. Ils peuvent être cuits avec des aromates pour ajouter de la saveur et de la dimension à un repas.
  • Pâtisseries et desserts : Dans de nombreuses cuisines, les haricots mungo sont utilisés pour préparer des desserts sucrés tels que des pâtisseries, des gâteaux, des biscuits et même des glaces.

En résumé, bien que le haricot mungo soit souvent associé à la cuisine asiatique, ses utilisations ne se limitent pas à cette région du monde. Il peut être utilisé de différentes manières dans une grande variété de plats, qu’ils soient asiatiques ou non, offrant une texture agréable et un apport nutritionnel bénéfique.

Sous quelle forme peut on acheter le haricot mungo ?

Le haricot mungo est disponible dans différents états et formes pour répondre à divers besoins culinaires. Voici quelques-unes des formes les plus courantes sous lesquelles vous pouvez acheter du haricot mungo :

  • Haricots mungo entiers secs : C’est la forme la plus courante sous laquelle les haricots mungo sont vendus. Ce sont des graines sèches et non cuites, généralement conditionnées dans des sacs ou des emballages. Ils nécessitent un trempage et une cuisson avant d’être consommés.
  • Haricots mungo décortiqués : Certains magasins vendent des haricots mungo qui ont été décortiqués pour enlever leur peau extérieure. Cela peut faciliter la préparation et la cuisson, car la peau peut être plus difficile à digérer pour certaines personnes.
  • Pousses de haricots mungo : Les pousses de haricots mungo, également appelées germes de soja, sont très populaires dans de nombreuses cuisines asiatiques. Elles sont vendues sous forme de jeunes pousses vertes, généralement conditionnées dans des barquettes. Elles peuvent être ajoutées crues aux salades, sautées ou utilisées dans divers plats.
  • Farine de haricot mungo : La farine de haricot mungo est fabriquée en broyant des haricots mungo secs en une fine poudre. Cette farine peut être utilisée pour préparer une variété de plats, y compris des crêpes, des galettes, des gâteaux et des pâtisseries sans gluten.
  • Vermicelles de haricot mungo : Ces vermicelles, également connus sous le nom de vermicelles de soja, sont fabriqués à partir de farine de haricot mungo. Ils sont fins, transparents et peuvent être utilisés dans les soupes, les sautés et les plats saucés.
  • Produits transformés : Le haricot mungo est également transformé en divers produits, tels que le tofu, le lait de soja, les nouilles, les desserts et les collations.

En fonction de vos préférences culinaires et de la recette que vous préparez, vous pouvez choisir la forme de haricot mungo qui convient le mieux à vos besoins.

Top 3 des meilleures recettes avec du haricot mungo

Voici trois délicieuses recettes mettant en valeur le haricot mungo :

  1. Salade de haricots mungo et légumes :
    • Ingrédients :
      • 1 tasse de haricots mungo cuits
      • 1 concombre, coupé en dés
      • 1 tomate, coupée en dés
      • 1 poivron rouge, coupé en dés
      • 1 oignon rouge, haché
      • Jus de citron
      • Coriandre fraîche, hachée
      • Sel et poivre
    • Instructions :
      1. Mélangez tous les légumes dans un grand saladier.
      2. Ajoutez les haricots mungo cuits.
      3. Assaisonnez avec du jus de citron, du sel, du poivre et de la coriandre fraîche.
      4. Mélangez délicatement et servez frais.
  2. Curry de haricots mungo :
    • Ingrédients :
      • 1 tasse de haricots mungo cuits
      • 1 oignon, haché
      • 2 gousses d’ail, émincées
      • 1 pouce de gingembre frais, râpé
      • 1 tomate, hachée
      • 1 cuillère à soupe de pâte de curry
      • 1 boîte de lait de coco
      • Sel et poivre
      • Coriandre fraîche, hachée (pour garnir)
    • Instructions :
      1. Dans une casserole, faites revenir l’oignon, l’ail et le gingembre jusqu’à ce qu’ils soient tendres.
      2. Ajoutez la tomate et la pâte de curry, et faites cuire quelques minutes.
      3. Incorporez les haricots mungo cuits et le lait de coco. Assaisonnez avec du sel et du poivre.
      4. Laissez mijoter pendant environ 10-15 minutes.
      5. Garnissez de coriandre fraîche et servez avec du riz ou du pain naan.
  3. Dessert asiatique de haricots mungo sucrés :
    • Ingrédients :
      • 1 tasse de haricots mungo cuits
      • 1/2 tasse de lait de coco
      • 1/4 tasse de sucre de coco (ou sucre blanc)
      • 1 pincée de sel
      • Grain de vanille (facultatif)
    • Instructions :
      1. Dans une casserole, mélangez les haricots mungo cuits, le lait de coco, le sucre, le sel et les grains de vanille (si utilisés).
      2. Portez à ébullition, puis réduisez le feu et laissez mijoter pendant environ 10-15 minutes, en remuant occasionnellement.
      3. Écrasez légèrement les haricots mungo avec une fourchette pour épaissir le mélange.
      4. Retirez du feu et laissez refroidir avant de servir. Vous pouvez le servir chaud ou froid, selon votre préférence.

Ces recettes sont délicieuses et mettent en valeur la polyvalence et la saveur subtile du haricot mungo dans une variété de plats salés et sucrés.

Plan du site