Pendant la fête des morts ou Halloween, les enfants se déguisent en personnages horrifiants. Ils font le tour des maisons aux alentours pour avoir des bonbons ou sucreries. Il y a différentes sortes de bonbons que vous pourriez acheter pour partager avec ses gosses. D’autres dures et certains sont molles qui sont composés de gélatine et qui sont gélifiés. Mais il faudra regarder les étiquettes car ces composants sont d’origine animale, pour la plupart du temps. Qui n’aiment pas ces petites sucreries qui collent aux dents que ceux soient les grands ou les petits.

Les bonbons avec de la gélatine chez Haribo

Pour que les bonbons deviennent mous et collent aux dents : les fabricateurs utilisent des ingrédients spéciaux. Comme la société Haribo gélatine de porc qui crée est considéré comme le roi de ce secteur. Son but est d’élargir les gammes de produits pour satisfaire les clients surtout les musulmans ou autres régimes alimentaires qui ne mangent pas des animaux. Même si c’est difficile de transformer la gélatine en un aliment sans origine animale. Voici quelques exemples que Haribo produisent sans gélatine d’animale. Exemples de bonbons de goût acide : Acidofilo, Pasta basta, le Brazil Pik, les langues acides, la Pasta frutta. Pour les sucreries dragéifiées comme grain de millet, I love Dragibus, le fraizibus, les Dragibus soft ou mix ou pik. Et ceux qui possèdent différents saveurs comme le Tagada ou Family ou Expérience. Pour ceux qui sont à la réglisse : comme le Kimono et Pain Zan.

Les bonbons avec de la gélatine chez Carambar

C’est mieux de consommer des bonbons bios au lieu des sucreries qui contiennent de la gélatine à base animale. Alors là elle sera remplacer avec des algues qui serviront de gélifiant mélanger avec de la pectine de fruits. Sur les sites internet aussi, des bonbons sans gélatine de porc existent. Ou de manger des bonbons de types artisanaux. Pour la société Carambar : qui vendent les produits tels que kréma ou la pie qui chante ou le malabar. Mais depuis peu, ils sont revenus sur le domaine du commerce après dix ans de silence. Donc bientôt vous verrez de retour ces sucreries qui sont très connues du Carambar. Le PDG de la société a annoncé que le Kréma sera d’origine biologique dans les prochains jours. Et pour le malabar : l’ingrédient dioxyde de titane sera enlever pour éviter les critiques du public.

Les repères des bonbons à gélatine du porc

Pour reconnaitre des bonbons à gélatine de porc : vous devriez savoir qu’ils sont gélifiés et composés d’éléments d’origine animale. Pour les bios leurs alternatives sont l’agar-agar ou l’amidon ou la gomme de Guar ainsi que la pectine. Afin que les consommateurs soient sur des produits non-animaux : il faudra privilégier du terme gélifiant qui est pour les origines végétales. Sur l’étiquette, vous devriez voir gélatine seulement au lieu de gélatine porcine. Au porc parce que si vous utilisez le bœuf, il y a la maladie des vaches folles et pour les poissons : c’est difficile à produire donc très cher. Si vous volez connaitre les origines de la gélatine : elle est fabriquée avec l’hydrolyse de quelques tissus comme la peau, les os et les tendons. Ensuite, réduit aux purées avec de l’acide chlorhydrique. Enfin une substance solide inodore et sans saveur est obtenue.